Saleh Ibn Fawzan Al-Fawzan

Auteur Descriptif de la donnée
Titre: Saleh Ibn Fawzan Al-Fawzan
Brève description: Grand savant contemporain et membre de dar al-ifta (bureau des avis juridiques islamiques). Élève de cheikh Ibn Baz, connu pour ses nombreux cours donnés dans la ville de Riyadh, ses livres bénéfiques et ses fatwas diverses dont celles publiées par Dar Al-Ifta.


Biographie succincte de l’auteur

Il est le savant, l’érudit et docteur Sâlih Ibn Fawzân Ibn cAbdillah Al-Fawzân.

Enfance et parcours académique : né le 28 septembre 1935 g. (1er de Rajab 1354 h.), il fait partie des habitants du village d’Ash-Shamâsiyah dans la région d’Al-Qasîm, pas loin de la ville d’Al-Buraydah. Sa généalogie remonte aux Waddâcîn de la tribu Ad-Dawâsir. Son père décéda alors qu’il était en bas âge, il fut alors éduqué par les membres de sa famille. Il étudia le Noble Coran, les bases de la lecture et de l’écriture avec l’imam de la mosquée de son quartier : le sheikh Hamûd Ibn Sulaymân At-Talâl, qui devint ensuite juge de la ville de Dhariyah, dans la région d’Al-Qasîm. Il intégra ensuite l’école publique d’Ash-Shamâsiyah lorsqu’elle fut inaugurée en 1369 puis compléta son cursus primaire dans l’école Al-Faysaliyah à Buraydah en 1371 h. dans laquelle il fut ensuite nommé pour devenir enseignant. Il rejoignit alors l’institut d’apprentissage de Buraydah lorsqu’il fut inauguré en 1373 h., dans lequel il obtint son diplôme en 1377 h. Puis il intégra la faculté de sciences religieuses (Sharîcah) à Riyadh et en sortit diplômé en 1381 h. Il poursuivit ses études avec un magistère spécialisé en Fiqh (jurisprudence), puis obtint son doctorat en Fiqh également.

Ses responsabilités publiques : après l’obtention de son diplôme de sciences religieuses, il fut désigné pour être enseignant à l’institut scientifique de Riyadh (NdT : désormais appelé « Jâmicat Al-Imâm »), puis il fut transféré pour enseigner à la faculté de Sharîcah, puis à nouveau transféré pour enseigner dans le cursus d’études supérieures « fondements de la religion » (Usûl ad-Dîn), puis à l’institut supérieur de la magistrature duquel il devint ensuite directeur, puis y retourna comme enseignant après avoir achevé son mandat de directeur. Ensuite, il fut transféré pour être membre du Comité Permanent de la Recherche Islamique et de l’Iftâ’ dans lequel il siège toujours à la date d’aujourd’hui.

Ses responsabilités extra-professionnelles : il est membre de la Chaire des Grands Savants, membre du Congrès de Jurisprudence à La Mecque, membre du Comité de Supervision des Prêcheurs pendant le pèlerinage, membre du Comité Permanent de la Recherche Islamique et de l’Iftâ, Imam, chargé du sermon du vendredi et conférencier à la mosquée « Al-Amîr Mutcib Ibn cAbdilazîz Âl Sucûd » dans le quartier d’Al-Malaz. Invité régulier de l’émission de radio « Nûr cala Ad-Darb » sur la chaîne du Noble Coran. Il participe à de nombreux projets de recherche scientifique, d’enseignement, d’écriture, de fatâwâs, dont certains déjà ont été édités. Il est également membre du jury dans un bon nombre de thèses et recherches en niveaux magistère et doctorat. Un nombre important d’étudiants ont bénéficié de ses cours et de ses assises régulières.

Ses professeurs : il fut l’élève de savants célèbres et érudits. Parmi les plus connus, on retrouve : cAbdurrahmân As-Sacdî, cAbdulazîz Ibn Bâz, cAbdullah ibn Humayd lorsqu’il enseignait à Buraydah, Muhammad Al-Amîn Ash-Shanqîtî, cAbdurrazzâq Al- cAfîfî, Sâlih As-Sukaytî et d’autres nombreux savants.
Il a également étudié avec des savants d’Al-Azhar connus pour leur science dans le hadith, le tafsir et la langue arabe.

Ses principaux élèves : cAbdullah Al-Qusayir, cAbdulazîz As-Sadhân, cAlî Ash-Shibl, Sâlih Al-cUsaymî, cAbdurrahmân As-Sudays l’imam de la Mosquée Sacrée de La Mecque, cAbdulmuhsin Al-Qâsim l’un des imams de la Mosquée Sacrée de Médine, Sâlih Âli Ash-Sheikh, cAzzâm Ash-Shuwaycir, Muhammad Al-Munajjid et d’autres...

Ses écrits principaux : « Al-Irshâd ilâ Sahih Al-Ictiqâd » (Le guide vers la croyance correcte), « Explication d’Al-cAqîdah Al-Wâsitiyah », « Min Aclâm Al-Mujaddidîn fil-Islâm » (Quelques grands réformateurs de l’Islam), « L’explication de Kitâb At-Tawhîd », « Al-Mulakhhas Al-Fiqhî » (Résumé de la jurisprudence), « L’explication du livre Kashf Ash-Shubuhât », « La signification de Lâ Ilâha illa Allah », « Sharh Nawâqidh al-Islam » (L’explication des actes annulatifs de l’Islam), « Etudes approfondies dans le Fiqh (jurisprudence) et dans divers sujets », « Recueils de fatâwâ relatives au dogme et à la jurisprudence », « Erreurs du livre « Al-halâl wal-harâm fîl-Islâm » qui est une réplique au livre de Yûsuf Al-Qardhâwî » ainsi que de nombreux livres et épitres sur les significations du Noble Coran, les règles du pèlerinage, du jeûne, des transactions commerciales...qu’ils soient déjà publiés ou en cours de parution.

Qu’Allah récompense le Sheikh et lui accorde une longue vie dans l’obéissance et les œuvres sincères !

Autre biographie :

Son nom, ses origines et sa naissance :

C’est : Saleh ibnou Fawzân ibnou ‘Abd allah Al Fawzân Il est de la ville de Chamâsiyah al Wadâ’iyin, de la tribu Dawâser, il est né en 1354 de l’hégire.

Sa vie et ses études :

Son père est mort alors qu’il était petit il fut élevé par sa famille et il a apprit le coran ainsi que les principes de la lecture et de l’écriture avec l’imam de la mosquée de sa ville.
Après cela il intègre l’école du gouvernement de sa ville dés qu’elle s ’est ouverte à Chamâsiyah en 1369H, puis il termine ses études primaires à l’école Faysaliyah dans la ville de Bouraydah en 1371, puis il intègre l’institut scientifique à Bouraydah dès son ouverture en 1373 de l’hégire, et y obtient son diplôme en 1377 après quoi il intègre la faculté de la Charî’ah (législation islamique) à Riyad et il obtient son diplôme en1381

Les études supérieures :

Il obtient le magistère en jurisprudence il obtient le doctorat en jurisprudence, de la même faculté de Charî’ah.

Les postes qu’il a occupés et certaines de ses œuvres :

Il est nommé en 1372 comme enseignent en école primaire avant d’intégrer l’institut scientifique de Bouraydah et il est nommé comme enseignant à l’institut scientifique (science religieuse) de Riyad dès l’obtention de son diplôme de la faculté de la Charia puis nommé comme enseignant à faculté de la Charî’ah puis chargé d’études supérieures à la faculté de Ousoulou Din (fondement de la religion) ensuite il fut nommé en tant que directeur de l’institut de la magistrature 1396, puis il revient en tant qu’enseignant après ses taches en tant que directeur.
Puis il est nommé après cela en tant que membre de la commission de grands savants en 1407, puis en tant que membre au sein de la commission durable pour les recherches scientifiques (religieuse) et de l’Iftâ (lieu ou l’on donne des avis juridiques) en 1411.
Et il est nommé aussi membre au sein de l’institut de Jurisprudence à la Mecque qui fait partie de la ligue du monde islamique, et il était membre du comité de la supervision du prêche islamique.
Il est Imâm Khatîb conférencier et enseignant dans la mosquée de l’Emir Mout’ib bnou ‘Abdel ‘Aziz à Milzi à Riyad, il contribue dans l’émission : Lumière sur le chemin, à la radio saoudienne et il a publié des articles dans certaines revues spécialisés dans la science (science religieuse) des cours et épîtres et des fatâwâ (avis juridique religieux).
Il écrit également des épîtres scientifique de recherches pour l’obtention du magistère et du doctorat et grâce à lui beaucoup d’étudiant ont accédé à des études brillantes et je suis fier d’être parmi un de ceux là .

Ses professeurs :

Il a apprit la science en suivant les cours des savants éminents et des juges célèbres comme Cheykh ‘Abdel ‘Aziz bnou Bâz Rahimahoullah qui respectait notre Cheykh (Cheykh al Fawzân) et le chargeait des missions très importantes, gagnant ainsi son estime et sa confiance, il lui confiait même certains livres pour les réviser et donner son avis sur ses contenus.
Parmi ses professeurs aussi ‘Abd allah ibnou Hamîd Rahimahoullah il assistait très souvent à ses cours lorsqu’il était étudiant à l’institut scientifique de Bouraydah.
Ainsi que Cheykh Mouhammad Âmin Chanqîtî Rahimahoullah
Et Cheykh ‘Abdar Razâq ‘Afifî .
Et aussi le Cheykh Hamoûd bnou Soulaymân at Talâl qui était l’imam du village (de Cheykh al Fawzân) et qui devient juge au village de Dhariyah dans la région de Qacîm, c’est lui qu’il lui a apprit la lecture et l’écriture.
Puis il suit les cours de Cheykh Ibrâhîm bnou Dhayallah al Youssouf qui était enseignant à Chamâssiyah.

Ses écrits :

Le Cheykh Qu’Allah le préserve à écrit beaucoup de livres.
Comme son commentaire concernant l’étude de l’obligation de l’héritage et c’est son thème de son magistère 1 tome.
De même que son mémoire sur les aliments au sein de l’islam (sa thèse de Doctorat) 1 tome.
La guider vers la voie authentique.
L’explication de la croyance al Wâsitiyah de Cheykh al Islam ibnou Taymiyah 1 tome.
Eclaircissement concernant les erreurs de certains écrivains 2 tomes.
Le recueil des conférences à propos de la croyance et de la foi et du prêche 4 tomes.
Les discours du minbar du sermon du Jouma’a (vendredi) approprié à ce temps ci 6 tomes.
Les réformateur de l’islam (Imâm Ahmad, Ibnou Taymiyya, et Cheykh Mouhammad bnou ‘Abdal Wahhâb).

Des études approfondies dans le Fiqh (jurisprudence) et dans divers sujets.
Recueil de fatâwâ dans la croyance, et dans le Fiqh 5 tomes.
Erreur tirée du livre (al halâlou wal harâmou fîl islâm) le licite et l’illicite dans l’islam, et réplique sur Yoûsouf al Qardâwî .

Un résumé du commentaire du livre Kitâb at Tawhîd (le livre de l’Unicité) de Cheykh Mouhammad bnou ‘Abdal Wahâb rahimahoullah livre scolaire.
L’aide bénéfique du commentaire de Kitâb at Tawhîd 2 tomes.
Commentaire sur (le discours) l’orateur (al Ghâtîb) critiquant Cheykh Mouhammad bnou ‘Abdal Wahhâb .
Un résumé dans le Fiqh en 2 tomes.
L’émerveillement des gens de la foi par les leçons (donné) au mois de Ramadân.
La lumière éblouissante concernant les Ahâdîthou al Qoudsiyyah.
L’explication de ce que doit faire le pèlerin qui accompli le Hajj et de même pour le pèlerin qui accompli la ‘Oumra.
Kitâbu ‘Aqîdatu Tawhîd (le livre de la foi et de l’unicité) et il est agrée par le ministère de l’enseignement.
Fatâwâ et articles publier dans le magazine du prêche (Moujalat ad Da’wah).
Des enseignements tiré du Coran Honorable (Dourôus minel Qour ânoul Karîm).
Réponses bénéfiques à des questions concernent la voie à suivre.
ET le Cheykh à encore d’autres livres qui vont être publié.
Le Cheykh (Saleh al Fawzan) a eu un grand rôle dans l’orientation des jeunes leurs montrant la voie droite et il les a mit en garde les jeunes des déviations venant des innovateurs ou des égarées.

Qu’Allah le récompense par la meilleur des récompenses et qu’il accepte ses œuvres et qu’il l’agrée par sa miséricorde.
Que le salut soit sur notre prophète Mouhammad ainsi que sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

Écrit par Cheykh Jamâl bnou Farayhân al Hârithî qui est de ses étudiants (de Cheykh al Fawzan).

Source : Tirée de son livre de la troisième édition Al ajwiba al moufîda ‘an as ilati al manâhaj al jadîdah

Traduit par l’équipe assounnah.com
Date de l'ajout: 2006-03-15
Lien direct: http://IslamHouse.com/6837
Cette carte descriptive est traduite en ces langues:: Arabe - Ourdou - Ouzbek - Allemand - Perse - Turc - Anglais - Indonésien - Thaïlandais - Bosniaque - Bangladais - Télougou - Espagnol - chinois - Russe - Ouyghour - Japonais - Indien - Malayalam - Kurde - Tagalog - nepalais - Hollandais - Vietnamien
Thèmes liés ( 54 )
Go to the Top